English
Deutsch
 
Français


 
     Accueil     Nouveautés     Recherche     Auteurs     F.A.Q.     Contacts      

Ouvrir session
pseudo :
Mot de passe :
 J’ai oublié 
 À l’aide ! 
 Nouveau compte 

Dilterre

Eons n°45 - collection Futurs
 chez Eons  dans Futurs cycle Aqualia  Alain le Bussy 

illustration
Illustration de couverture :
   Yoz
 
Langue : 
 
Roman :
Dilterre   (Aqualia - 1) - inédit
An 2327. C’est le temps de la Grande Expansion.
Le Charleville, avec à son bord un millier d’émigrants, saute d’étoile en étoile à la recherche d’un monde accueillant. Après neuf systèmes stellaires visités, une révolte éclate, avec pour conséquences une avarie interdisant tout nouveau déplacement hyperspatial. La dixième étoile, dont deux des planètes sont compatibles avec la vie humaine, sera donc, par la force, leur nouveau foyer.
Mais si deux globes peuvent être colonisés, les voyageurs ne sont pas assez nombreux pour se disperser. Il faut donc choisir entre deux mondes à la fois semblables et en totale opposition :
D’un côté, Octa : un monde désertique pourvu de quelques rares oasis habitables.
De l’autre, Aqualia : un monde océanique parsemé de quelques maigres îlots.
Le DILemme de la TERRE nouvelle n’est pas simple.
 
Huit siècles avant Deltas (lauréat 1993 du prix Rosny aîné), voici le récit de l’arrivée des humains dans le système d’Aqualia.

Nouvelle :
L’odeur d’une brise d’été - inédit
Depuis la révolte des machines intelligentes, l’humanité s’est résolue à vivre par robots interposés. Si les humains attendent avec impatience les brèves vacances où ils retrouvent leur enveloppe de chair, Urback, lui, est déterminé à s’affranchir définitivement de tout support organique.

Nouvelle :
L’homme au sixième sens
Le talent télépathique d’Elliot lui permet de « sentir » les émotions à grande distance ; aussi l’Armée l’emploie-t-elle afin de connaître le degré d’agressivité des autres nations, ce qui permet en théorie d’anticiper toute action hostile. Mais cette fois, Elliot est incapable de localiser l’origine de la menace qu’il perçoit pourtant nettement.

 

© 2004-2013 Eons